Uthane, la beauté fatale (Réservé à l'adoption)

Bonjour, je m'appelle Uthane du petit ranch, j'ai quinze mois. Mon papa est un pie et ma maman une apaloosa, d'où l'origine de ma couleur. J'ai été placé à l'association car je suis surement ataxique, donc j'ai beaucoup de soins à avoir. Mais je n'en veut pas à mes anciens propriétaires, car grâce à eux j'ai trouvé des gentils amis équidés mais également deux marraines bien différentes l'une de l'autre. Mais je les aime pareille.

Présentation de ma première marraine
Elle s'appelle, euh euh, oui je suis bête (lol) Cathy, elle est étudiante en droit, pour devenir juriste après. Elle m'adore, s'occupe de moi, me fait les pieds, me brosse, car je suis une fille parmi un troupeau de mec de il faut que je sois la plus mignogne des pouliches.

Présentation de ma deuxième marraine
Elle s'appelle Elora, elle a 13 ans et est toujours à l'école. Il faut bien car Elora prévoit de travailler dans le monde du cheval. Encore une de passionnée.Elle m'a adopté elle aussi. J'ai de la chance moi d'avoir deux marraines.
Une tite photo de nous 3, n'est-ce pas que nous sommes Belles ???


Et me voici avec ma Sauveuse, qui n'est autre que la présidente.


Elle, c'est Elora, ma marraine, et j'ai beaucoup d'affection pour elle.


Le 1 janvier 2010,Une catastrophe vient de lui arriver. La belle s'est ouverte le jarret avec un fil de cloture. Donc le véto m'a dit pas catastrophique, elle va avoir des beaux pansements pendant plus de 1 mois, piqures et soins spécifiques.
Demain je prendrais des fotos de sa blessure et de son bandage

Puis la belle a dû partir à l'école vétérinaire de Nantes.Uthane est partit pour se faire opérer !
Elle revient lundi dans les champs de l'association rejoindre le petit Orkan
Une photo avec sa marraine, pendant que la miss était à la clinique.


Et enfin Mar 26 Jan 2010.
La belle va beaucoup mieux. Elle a toujours un bandage avec crème cicatrisante à faire mais elle trotte. Elle est heureuse de retrouver sa liberté. Et de pouvoir être en paix avec son copain Orkann et de retrouver les doux calins de sa marraine.